Probiotique et perte de poids, est-ce efficace ?

Probiotique et perte de poids, est-ce efficace ?

« Pro biotique » le nom signifie « pour la vie ». Ce sont des bactéries vivantes qui aident à restaurer notre flore intestinale et ont des bénéfices santé. Les probiotiques de par leur effet antimicrobien, d’intégrité de la barrière intestinale et de la modulation immunitaire peuvent être un complément de thérapie pour certaines pathologies. Mais pouvons-nous associer probiotique et perte de poids ? C’est ce que nous allons voir ensemble 😉.

Probiotique et perte de poids : qu’est-ce qu’un probiotique ?

Un probiotique est un microorganisme vivant qui a des effets positifs sur la santé ; par exemple les bactéries lactiques. Pour être un bon probiotique le microorganisme doit être vivant ! Il doit aussi appartenir à la flore commensale humaine (autrement dit appartenir déjà à notre flore intestinale), pouvoir s’adhérer et coloniser la flore microbienne et avoir une tolérance à l’acidité.

Son mode d’action : il rentre en compétition avec les bactéries pathogènes pour l’adhérence et pour l’accès aux nutriments. Il y a ainsi moins de bactéries pathogènes qui arrivent à coloniser notre microbiote (= flore intestinale). De plus le probiotique stimule les défenses immunitaires et produit des acides gras à chaines courtes comme l’acétate, le lactate, le propionate ou le butyrate qui sont des substances antimicrobiennes.

Les plus utilisés : sont Streptococcus thermophilus (dans les yaourts pour la digestion du lactose), les bifidobactéries (bifidum, longum, animalis, lactis) et les lactobacilles (bulgaris pour faire les yaourts, acidophilus dans les laits fermentés, et casei aussi dans les laits fermentés il rentre en compétition avec Clostridium difficile et permet ainsi de réduire l’incidence des diarrhées).

On les trouve : principalement dans les aliments fermentés comme la choucroute, les yaourts, laits fermentés comme Actimel Casei, mais aussi dans certains fruits et les légumes.

probiotique et perte de poids
Photo de Daria Shevtsova provenant de Pexels

Quelle différence avec un prébiotique ?

Les prébiotiques sont des parties non digestes de nos aliments. Ils appartiennent à la famille des fibres solubles et stimulent notre microbiote. C’est en quelque sorte la « nourriture » des probiotiques et par extension des bactéries de notre intestin.

Les plus utilisés sont l’inuline, les hydrates de carbonne et les oligosaccharides.

On les trouve dans : les céréales non raffinées, la banane, l’ail, le poireau, la chicorrée, l’artichaud, le topinambour, les laits enrichis en FOS (ex Silhouette plus de candia ou jour après jour de lactel)…

Effet positif des pro et prébiotiqueEffet 2nd des pré et probiotique
Aident à l’absorption des minéraux

Permettent de digérer le lactose

Baisse de pH (ce qui est délétère aux bactéries pathogènes)

Rôle de protection en créant une « barrière » bactérienne

Rôle anti-allergie, anti bactérien, anti infection

Prévention cancer

Rétablissent la flore après un traitement antibiotique

Bonne régulation du taux de sérotonine, (car 90% de sa production se fait dans l’intestin)
Création de gaz par fermentation peut provoquer des ballonnements

Si consommés en excès peuvent provoquer une légère irritation intestinale
bol de muesli plein de fibres alimentaires
Image par Jan Vašek de Pixabay

Qu’est ce qu’un symbiotique ? c’est l’association des deux. Un pré et un pro biotique ensemble. Ils ont un effet synergique c’est à dire que 1 + 1 = 3.  Exemple d’association : bifidobacterium/FOS ou lactobacille/inuline. En effet cela permet de faire grandir les probiotiques au sein de notre flore en leur apportant directement leur nutriment et ainsi faire perdurer leur effet plus longtemps.

Quelles souches prendre et comment ?

La souche de probiotique connue pour la perte de poids est Lactobacillus gasseri. En effet, elle rend la barrière intestinale moins perméable limitant ainsi le passage des molécules toxiques.

Si vous souhaitez prendre des probiotiques sous forme de compléments alimentaires prenez en avec une gélules gastro-résistante afin que les souches arrivent encore vivantes dans l’intestin. Si vous souhaitez suivre une cure de probiotiques je vous invite à demander un avis médical avant. Il n’y a pas de réelles contre-indications mais étant donné que nous avons tous un microbiote différent, il est possible qu’une cure n’est pas d’effet sur vous ou perturbent votre transit.

Mais gardez à l’esprit que les meilleurs probiotiques sont ceux que l’on retrouve naturellement dans les aliments et notamment les aliments fermentés (les légumes fermentés, les produits laitiers, le pain au levain, les boissons fermentées comme le kumbucha etc). 

additifs alimentaires
Image by Bruno /Germany from Pixabay

Probiotique et perte de poids, qu’en est-il vraiment ?

Quand notre flore intestinale ne va pas bien et est déséquilibrée on parle alors de dysbiose. Cette dysbiose peut apparaitre suite à plusieurs facteurs qui perturbent la flore. Ces facteurs peuvent être la prise de médicaments, le stress, mais aussi une alimentation trop riche en gras et en aliments transformés, trop sucrée ou encore pauvre en fibres. Pour en connaitre plus sur le microbiote intestinale c’est par ici 😉.

Une étude sur des rongeurs, démontre le rôle du microbiote dans la régulation du stockage de l’énergie. Des souris germ free, c’est-à-dire sans microbiote, ont 60% de masse grasse corporelle de plus qu’une souris témoins. Il a été démontré qu’une personne atteinte d’obésité possède une composition de flore bactérienne différente d’une personne à corpulence normale. Néanmoins nous ne savons pas encore s’il s’agit d’une cause ou d’une conséquence !

Une technique radicale mais très efficace pour lutter contre des troubles digestifs existe : il s’agit de la transplantation fécale. C’est le transfert d’un microbiote d’un individu sain à un individu malade. Cela permet de restaurer la flore et de supprimer l’état de dysbiose. 

Une manière plus « soft » pour restaurer la flore intestinale est de proposer l’utilisation de pré et probiotiques.

calculer son poids idéal
Image by happyveganfit from Pixabay

Ainsi, les probiotiques peuvent aider à la perte de poids dans le sens où ils permettent de reprendre un transit régulier, d’éviter le ventre gonflé et influencent nos sensations de faim. Néanmoins, au risque de vous décevoir, il n’y a pas d’effet miracle. Pour plus d’efficacité il faut les coupler à une activité physique régulière et une alimentation équilibrée la plus naturelle possible. La perte de poids est quelque chose de multifactorielle et les probiotiques seuls ne sont pas la solution.

J’espère que cet article probiotique et perte de poids vous a plu et a pu vous éclairez sur le rôle des pré et probiotiques ; ainsi que de découvrir les aliments qui en contiennent😊. Pour plus d’info sur les prébiotiques et donc les fibres c’est par ici ;). N’hésitez pas à commenter ou à partager !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

6 thoughts on “Probiotique et perte de poids, est-ce efficace ?

  1. francaisautomatique dit :

    Merci pour cet article!

    La perte de poids a un aspect multi-factoriel : alimentation, activité physique, compléments alimentaires comme les probiotiques mais aussi psychologique et qualité du sommeil.
    Les probiotiques sont une bonne aide pour rééquilibrer la sphère digestive qui si elle ne fonctionne pas bien ne peut bien s’occuper de la digestion.

    Comment perdre du poids quand l’on se sent inconfortable ou ballonné?

    Un bon point pour les probiotiques donc !

  2. Valériane Theys dit :

    Bonjour ! Cela fait des années que je me pose la question : les pro biotiques ne sont pas une bonne idée lorsque l’on a le sibo ? Je ne m’identifie plus à la maladie du colon irritable que j’ai détecté il y a 3 ans. Je suis très sensible de l’estomac et je crois avoir le sibo. J’évite de prendre la moindre gélule. Peut-être savez-vous répondre à ma question ? 🙂

  3. Bonjour! Super article pour pouvoir enfin comprendre les pré et probiotiques ! Merci

  4. Yes, très chouette article. C’est une piste de plus en plus étudiée, même pour des pathologies de l’intestin qui ont du mal à être soignées avec des traitements conventionnelles.

  5. Ah c’est bien d’avoir précisé que “les meilleurs probiotiques sont ceux que l’on retrouve naturellement dans les aliments” car les personnes qui veulent maigrir se jettent souvent sur tous les substituts ou compléments alimentaires dont les marques font la promotion bien sur, alors qu’il ne s’agit souvent que de rééquilibrer sa flore intestinale pour parvenir à son poids de confort, par des repas bien équilibrés et des aliments riches en micronutriments .
    Article très bien ficelé, bien complet, clair…bref, j’ai adoré. Merci…

  6. C’est toujours une bonne idée de prendre soin de sa santé intestinale. Les recherches montrent de plus en plus combien c’est important pour notre bien-être général. Et en plus cela peut être très plaisant 🙂 J’ai découvert le kombucha il y a près d’un an maintenant et ,avec la variété des saveurs qui sont proposées, c’est une boisson très agréable à consommer. Son côté pétillant, lui donne un goût de fête 🙂

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement  "20 astuces pour perdre du poids et être en bonne santé"

%d blogueurs aiment cette page :