Comment faire un repas de noël écologique, plus éco-responsable ?

Comment faire un repas de noël écologique, plus éco-responsable ?

Ah plus que 46 jours avant les fêtes de Noël !! J’ai hâte d’y être 😉. Oui mais voilà, le constat est là : les fêtes de noël sont souvent associées à un moment de consommation excessive et le repas ne fait pas exception. Nous nous interrogeons tous sur « qu’est-ce qu’on va servir au repas ? ». Pas de panique, si vous êtes sensible à la cause écologique, je vais vous prodiguer des conseils et astuces pour réaliser un repas de noël écologique, du moins plus écoresponsable ; de l’entrée au dessert. Alors à vos fourneaux !

Cet article participe à l’évènement inter-blogueur organisé par Elise du blog Mon Univers Déco. Elle y partage ses idées DIY, des conseils et des astuces déco/récup ainsi que mon savoir-faire pour la construction de meubles en carton. Le thème de cet évènement est « Organiser un Noël écolo ». 

Repas de noël écologique : l’apéritif et l’entrée

Pour l’apéritif / entrée ayez les mêmes réflexes que pour le reste du repas. Pour éviter le gaspillage alimentaire rien de tel que le fait maison. Choisissez des aliments locaux et de saison pour limiter leur impact sur l’environnement.

Le choix du plateau de fruits de mer

Pour les plateau de fruits de mer et vos huitres, je vous conseille de vous approvisionner en circuit-court. Par exemple si vous le pouvez aller directement à la criée si possible, sinon aller voir votre poissonnier qui sera vous orienter sur des produits locaux. Vous pouvez aussi rapporter le plat en polystyrène pour qu’il soit réutiliser et limiter ma quantité de déchets !

Et le foie-gras dans tout ça ?

Le foie-gras c’est un peu un emblème des tables françaises lors des fêtes de Noël. Oui mais c’est aussi un produit qui fait polémique car question bien-être animal, on est loin d’un produit éthique ! qu’il soit industriel ou fermier il y a forcément un moment de gavage des canards et/ou oies.

La meilleure alternative est bien sur l’arrêt de consommation du foie-gras. Néanmoins, il existe une nouvelle piste : le foie gras sans gavage. Cela est possible en inculquant une flore intestinale particulière aux oisons qui tendent ainsi à s’engraisser « naturellement ».  Si vous êtes un inconditionnel il faudrait trouver un foie-gras issu d’une exploitation qui permet un élevage en plein air (et non entassés en cage) avec un gavage plus « modéré ». Par exemple le cahier des charges du foie gras Label Rouge est strict pour permettre un produit de qualité ; les canards mulards doivent avoir accès à du plein air et la densité sur l’exploitation est moindre.

repas de noel en famille
Photo de Nicole Michalou provenant de Pexels

Repas de noël écologique : le plat principal

Les volailles 

En général le repas des fêtes de noël est associé à une grosse dinde, chapon, pintade et autres volailles. Attention les volailles ont aussi leur saison ! Prenez des produits issus d’élevages qui respectent plus l’animal, l’environnement et l’éleveur. Choisissez votre volaille fermière et locale. Si vous êtes perdu dans votre choix les SIQO (Signes officiels de qualité comme l’AOP, l’AOC, STG, IGP, Label Rouge et le Bio) peuvent vous aider à orienter votre choix.

Les poissons

Malheureusement à cause de la pollution grandissante de nos mers et océans, il arrive souvent que les poissons se retrouvent eux aussi pollués. Il est donc important de faire le bon choix entre poissons sauvages et poissons d’élevage pour pouvoir concilier valeurs nutritionnelles, sécurité alimentaire et protection de l’environnement.

Concernant les poissons sauvage :

Les poissons sauvages peuvent être fortement pollués par les eaux refermant des restes de l’activité humaine. Notamment les métaux lourds (comme le cadmium, le nickel, le mercure, le plomb, l’aluminium), mais aussi d’hydrocarbures et de pesticides. Plus le poisson est vieux plus il est grand et gras et plus il sera pollué. De même pour les grands poissons car ils sont en haut de la chaine alimentaire et se nourrissent de petits poissons eux même pollués. C’est le cas par exemple du thon. C’est ce qu’on appelle la bioaccumulation. Ce type de poisson est à éviter pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Si vous en consommez, éviter les espèces menacées comme : le thon rouge, le requin et les poissons de grand fond : flétan, empereur, grenadier.

Privilégiez les espèces issues de pêche durable et locale. Pour cela vous pouvez suivre le label MSC ( pour Marine Stewardship Coucil). Il s’agit d’un label de pêche qui certifie que le poisson sauvage est issu d’une pêche durable et avec une traçabilité assurée.

Pour les poissons d’élevage :

La chair des poissons d’élevage est réputée moins bonne que celle des poissons sauvages. Néanmoins certains poissons d’élevage peuvent avoir des qualités gustatives très proches de leurs homologues sauvages. C’est le cas pour certaines piscicultures où l’alimentation est sélectionnée et les traitements antibiotiques limités (par exemple des élevages bio ou avec labels comme le Label Rouge). Il existe également le label ASC pour Aquaculture Stewardship Council. Ce label vise à garantir des  d’élevage respectueux de l’environnement.

En premier nous retrouvons l’élevage extensif qui est un élevage quasi naturel. Alimentation y est naturelle, très peu de traitements médicamenteux sont utilisés et les poissons ont de l’espace pour nager.

Ensuite nous avons l’élevage semi intensif : ici l’alimentation est à la fois composée de compléments et d’aliments naturels.

Enfin nous retrouvons l’élevage intensif. Toute la chaine de production est maitrisée. L’alimentation est sous forme de granules et les traitements antibiotiques sont plus fréquents que dans les deux autres modes d’élevage de poissons cités ci-dessus. 

Quels poissons choisir pour son repas de noël écologique ?

Le mieux est de choisir des poissons issus d’élevage extensif ou des poissons sauvages non menacés avec le label MSC. Choisissez les plus petits poissons et évitez de consommer la peau pour éviter la bioaccumulation.

Une bonne alternative au saumon (souvent issu d’élevage intensif, de sur-pêche et plus pollué) est la truite française.

Les accompagnements :

Comme pour le reste de votre repas privilégiez des légumes de saison. En décembre vous pouvez miser sur :  la carotte, le céleri, les champignons, le choux-fleur, les courges, le chou vert, les navet, les panais, potiron, poireau etc. Penser à les acheter locaux en allant voir votre primeur, au marché, en direct du producteur etc.

Repas de noël écologique : le dessert

La fameuse buche 

Souvent on achète plusieurs bûches différentes pour faire plaisir à tout le monde. Mais consommer responsable c’est aussi consommer moins ! Alors au lieu d’acheter plusieurs buches faites à partir de produits importés et pas toujours respectueux de l’environnement, on en prépare une maison ! Par exemple opter pour une génoise facile à faire et moins bourrative avec des fruits de saison. Comme fruits du mois de décembre vous pouvez trouver : le citron, la clémentine, le kiwi, le litchi (attention au transport de ce fruit), la poire, la pomme etc. Vous pouvez aussi opter pour une crème au beurre et à la noisette ou crème de marron car c’est aussi la saison de ces oléagineux !

Les bons chocolats 

Le cacao venant de l’autre bout de la planète, les chocolats ne sont pas toujours un choix très éco-responsable. Si vous souhaitez en consommer pendant les fêtes de fin d’année je vous conseille de les choisir certifiés. Par exemple la certification FairTraide / Max Havelaar garantit une juste rémunération pour les petits producteurs de cacao. Rainforest Alliance et Utz garantissent des conditions de plantation meilleures pour l’environnement.

Repas de noël écologique: Autres astuces à découvrir

Astuce « zéro déchet »

Donner les restes à vos convives afin que chacun reparte avec un doggy bag et qu’aucune nourriture ne soit gâchée. Vous pouvez également proposer un repas le lendemain, à la « bonne franquette » avec les restes de notre repas de noël écologique. Vous pouvez aussi très bien congeler les restes pour éviter de les perdre.

De même limitez au maximum les emballages et plastiques (en achetant en vrac par exemple).

Ne jetez pas vos épluchures lors de la préparations du repas ! Vous trouverez ici des astuces pour utiliser vos déchets organiques.

Le repas des fêtes de noël c’est souvent synonyme d’abondance. Pourtant pour limiter le gaspillage alimentaire il y a une astuce toute simple à appliquer : réduire les portions servies ! en plus nous avons généralement plus très faim dès la fin de l’apéritif, donc au moins cela permet de déguster correctement le repas 😉. Vous pouvez utiliser des assiettes plus petites ou les décorer pour éviter les espaces « vides ».

Avant de préparer votre repas de noël écologique, pensez à demander à vos convives s’ils ont des aversions ou des allergies alimentaires. Cela évitera quelques impairs et de devoir gaspiller certains aliments.

Pensez à utiliser de la vaisselle réutilisable plutôt que jetable et pensez à faire un service à table plutôt qu’un buffet, cela limitera le gaspillage alimentaire. Pensez également à faire une liste des aliments dont vous avez besoin avant de partir aux courses pour éviter d’être tenter par autre chose en chemin.

repas de noël écologique
Image par Terri Cnudde de Pixabay

Faire marcher l’économie locale

Privilégiez les achats sur votre marché ou chez vos commerçants de proximité. C’est aussi possible en commandant sur internet ! La plupart des artisans propose la commande en ligne (surtout après la période Covid…) c’est le cas aussi d’AMAP ou de producteurs fermiers. Acheter local à plein de bénéfices ; en effet cela permet de :

  • Préserver nos terres agricoles et nos paysages
  • Conserver notre savoir-faire
  • Maintenir des emplois et l’économie locale
  • Créer du lien sur le territoire et du contact humain en allant à la rencontre des artisans et producteurs
  • Limiter les transports des denrées alimentaires et donc limiter son impact environnemental
  • Redécouvrir le goût des aliments de chez nous !

Repas de noël écologique: Conclusion

Comme nous avons pu le voir pour proposer un repas de noël écologique et lié à une alimentation durable je vous conseille de :

  • Privilégier le fait-maison
  • Choisir des aliments de saison
  • Consommer local si possible et au moins français
  • Si possible prendre des aliments issues d’une alimentation plus respectueuse de l’environnement

J’espère que cet article sur un repas de noël écologique vous a plu! Si tel est le cas, n’hésitez pas à le commenter 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

12 réflexions sur « Comment faire un repas de noël écologique, plus éco-responsable ? »

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article qui me conforte dans les choix faits pour réaliser le repas de Noël. Nous achetons chez les producteurs connus et la bûche, c’est encore ma mère qui la fait 🙂
    Je prends bonne note des labels car je ne suis pas forcément très au point là-dessus ! 😉

  2. Alice ALNET RIBEIRO dit :

    Même si je suis végétarienne, cet article est d’une grande aide pour les omnivores avec plein d’idée !

  3. Très intéressant et très complet ! Chez moi, ce sera buffet d’entrées et de desserts. Tout simple : palmiers tapenade-pesto (pâte brisée maison, pâtes en bocaux en verre), pizza soleil (pizza Margherita prédécoupée et enroulée), soupe de butternut (en verrine),… En dessert, macarons, calissons du pâtissier, fruits, fruits déguisés… C’est un bon début 😋

  4. Merci pour cet article et toutes ces précisions très utiles!
    J’avoue que pour les buches, on se limite à deux: une au chocolat et une aux fruits 🙂 !
    Merci cette clarté des choses.

  5. Super article ! Tous les points importants y sont ☺️
    Il faut aussi s’accorder avec les convives car la démarche écolo et zéro déchet n’est pas toujours bien comprise par l’entourage. Chacun veut manger ce qui lui plaît, un petit tour de sensibilisation avant peut valoir le coup pour éviter les engueulades (vécues) ahaha !

  6. Plein de belles astuces, qui semblent couler de source, mais qui nous échappent parfois dans la frénésie des fêtes !!! Nous faisons beaucoup de chose « maison » au quotidien, alors Noël ne déroge pas à la règle ! Bien au contraire, c’est un plaisir de passer du temps à réfléchir au menu, à chercher des bons produits locaux et à cuisiner pour ces beaux moments en famille !

  7. Merci pour tout tes conseils et astuces pour le repas de Noel ! C’est top

  8. toutvousreussitsara dit :

    Merci pour ces conseils. J’évite depuis déjà plusieurs année les repas à rallonges avec plusieurs plats… je fais simple et maison évidemment mais c’est l’unique fois dans l’année où je mange du foie gras !!! Quant
    aux chocolats, c’est en plaquettes et non plus les grosses boîtes chères…

  9. D’excellents conseils, j’espère que beaucoup les suivront! Pour remplacer le foie gras je prend du « faux gras », une sorte de pâte à tartiner végane, et j’en cuisine plusieurs, des déclinaisons de houmous par exemple. Je ne suis pas fan du principe d’avoir beaucoup de viandes/poissons durant un repas.

  10. Bonjour,
    Article très intéressant, moi qui aime les repas de fête, mais me sensibilise de plus en plus à l’écologie, cet article m’apporte pleins d’astuces pour ce repas. Merci beaucoup.
    Christophe.

  11. Murielle - Maigrir sans faire de sport dit :

    Génial, cet article regorge de bonnes idées ! C’est vrai qu’à Noël on a tendance a se lâcher et à ne pas faire attention à ce que l’on consomme ni comment on consomme. Et pourtant mettre des gestes éco-responsable dans son réveillon rendrait les fêtes plus belles encore (à mon avis) 🙂

  12. Cet article fait plaisir à lire avec beaucoup de bonnes idées. Le repas de Noël, chez nous, c’est chacun apporte une partie du repas cuisinée maison. C’est moins de préparation pour celui qui reçoit, moins onéreux, plus écolo et en plus, personne ne sait à l’avance l’ensemble du menu 😉 .
    Pour diminuer l’absorption des métaux lourds dans l’organisme trop présents dans le poisson, nous saupoudrons de la salade du pêcheur dans nos plats.

    Merci tout plein pour cet article très intéressant

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement  "20 astuces pour perdre du poids et être en bonne santé"

%d blogueurs aiment cette page :